Snow Leopard Challenge

Pour vous inscrire et participer, il vous reste :

Kilomètres parcourus :

1290
Prenez votre dossard et relevez notre défi : rejoindre la Mongolie pour la protection des panthères des neiges en 31 jours !
8 880 km séparent Ardes (où est basé le bureau de La Passerelle Conservation) et le désert de Gobi en Mongolie où vivent des panthères des neiges.
Parcourez les 10 km en marchant, en courant, en pédalant, en nageant (ou autre activité mesurable en kilomètres) et partagez-nous votre résultat par mail, sur l’événement facebook ou sur Instagram en utilisant le #SnowLeopardChallenge !
Les enfants peuvent eux aussi participer en faisant de la corde à sauter !  10 sauts = 1 km.

 

5€ = 10 km – Vous pouvez parcourir les 10 km en plusieurs fois tout au long du mois.

 

Relevez l’un de nos 3 premiers défis avec des récompenses à la clé !
– Tracer une forme d’animal durant votre course
– Faire le selfie le plus original (déguisement, maquillage, lieu…)
– Pour les enfants (3 à 12 ans) : Faire le plus de saut en corde à sauter d’affilée, 10 sauts = 1km !
Le montant total des inscriptions sera reversé à Snow Leopard Trust qui protège les panthères des neiges en Mongolie. Selon les scientifiques, il resterait moins de 6 000 individus dans la nature, il est urgent d’agir !
Tous ensemble, protégeons les panthères des neiges ! Relevons le SNOW LEOPARD CHALLENGE !
Le défi aura lieu du 1er octobre au 31 octobre 2020.

 

Inscrivez-vous en cliquant ici !!!

 

SNOW LEOPARD TRUST
L’Association Snow Leopard Trust agit pour la protection des panthères des neiges dans la province de Gobi du Sud, en Mongolie. Ce pays abrite la deuxième population la plus importante de panthères des neiges. Différentes menaces pèsent sur cette espèce: les représailles des éleveurs suite aux attaques des panthères de leurs troupeaux, la dégradation du milieu naturel, la diminution des proies sauvages mais aussi le braconnage. Nous soutenons le Snow Leopard Trust dans le cadre de leur projet « predation prevention », consistant à mettre en place des systèmes de protection des pâturages agricoles afin qu’ils n’empiètent pas sur le territoire des panthères des neiges et que celles-ci n’attaquent pas les animaux domestiques, permettant à leur proies sauvages de réintégrer la zone.